Introduction aux cours d'histoire et de philosophie des religions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Introduction aux cours d'histoire et de philosophie des religions.

Message par Mss. Merina Wolf le Sam 25 Mar - 19:46

J'avais beau lire et relire, connaître par coeur chaque phrase, plus l'heure approchait, plus mes doutes re-faisaient surface. Et si je perdais mon sang froid ? Si me sentant menacée, mon loup tentait de prendre le dessus ?
Et que faire avec les élèves perturbateurs ?

Avec les membres de ma meute, un simple grondement suffisait pour leur faire comprendre mon mécontentement, un regard noir les informait de mon désir d'être obéit et respectée.

Mais ici, dans ce contexte, j'étais aussi démunie qu'eux .. La seule chose qui me rassurait était de savoir que ma meute n'étais pas loin (du moins à course de loup) ..

*DRIIIIINNNG*

Bon aller courage ma grande ! Je sortis de ma classe et me posta devant la porte de mon local attendant mes élèves.

Sur le tableau noir, un titre ronflant mais obligatoire était inscrit : " Introduction aux cours d'histoire et de philosophie des religions."

Mon coeur battait tout rompre, la matière n'étais pas aisée, mais j'avais tout fait pour la simplifiée au mieux et y mettre de l'humour ..
J'espérais que cela passerait aisément car honnêtement, je n'avais rien prévu d'autres...
avatar
Mss. Merina Wolf

Messages : 19
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Première heure de cours

Message par Mss. Merina Wolf le Lun 3 Avr - 15:03

" Faut-il commencer l'année en brûlant votre professeur de philosophie ? "

" Pas tout de suite. Attendez un peu. Donnez-lui le temps au moins de faire ses preuves avant de l'envoyer au bûcher.
Je sais on vous à prévenu contre la matière : elle ne sert à rien, on ne comprend pas ce que raconte celui qui l'enseigne, elle accumule les questions sans jamais donner des réponses...
Vous n'avez pas entièrement tort, c'est souvent le cas.
Mais vous n'avez pas entièrement raison, car ce n'est pas toujours vrai,..."



Les élèves avaient l'air perplexe devant mon introduction, ou du moins ceux qui avaient écoutés... Dans ceux qui n'écoutaient pas, je reconnu assise dans le fond de ma salle de classe, la petite Raven, qui parlait avec une de ses camarades, prêtant à mon cours autant d'attention que la vieille mouche entrain de se momifier au dessus de mon armoire à livre.

Tout en la fixant sans un mot, je m'assis sur le coin de mon bureau, une fois qu'elle et son amie eurent remarqué qu'à part elles deux plus personnes ne parlait, elles s’arrêtèrent.
Mais cela ne me suffisait pas, j'avais envie d'un exemple pour les autres élèves qui auraient eu l'envie de faire les pipelettes.


-Mademoiselle Raven, mon cours n'à pas l'air de vous intéresser...

Comme elle ne réagit pas, je continuais...

- J'aimerais que vous partagiez avec nous votre avis sur la philosophie... Nous sommes après tout dans un cours où le débat fera partie intégrante du cursus. Nous vous écoutons, allez y !

Les élèves commencèrent à se moquer et à chuchoter à tout va, je les fît descendre d'un cran en criant

- Laissez-la s'exprimer sinon je fais un tour de classe et chacun y aura droit !

Le silence retomba aussi vite qu'il s'était envolé, Raven se leva et commença à parler ..

-Et bien,.. Etant donné que je vis en suivant le principe selon lequel le passé est passé, que le futur se construit aujourd'hui et que donc seul le présent compte; Je ne vois pas pourquoi l'on devrait étudier les anciens penseurs ?
Et puis c'est pas comme si ça allait nous aider dans la vie future de savoir comment les gens de l'époque concevait le monde au début des temps ?!?


Son air rebelle, ses yeux de guerrière, son timbre de voix posé ... Tout montrait à quel point Raven etait on ne plus sûre d'elle...

-"Hier ne finira que demain et demain à commencé il y a dix milles ans." C'est Mr. Faulkner William qui disait cela dans son livre "L'intrus". Mr. Faulkner est un penseur adamique contemporain... J'aimerais que vous y réfléchissiez mademoiselle Raven.
Maintenant asseyez-vous et taisez vous ! A moins que vous ne désiriez un travail de 100 page avec pour sujet cette phrase et une réflexion profonde sur celle-ci pour notre prochain cours ?


Raven me fusilla du regard et se ré-assis sur sa chaise. Je revint devant la classe et continua mon introduction.
avatar
Mss. Merina Wolf

Messages : 19
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

suite de l'introduction

Message par Mss. Merina Wolf le Ven 28 Juil - 15:46

"Barbons, barbus et barbant ..."

Vous avez raison : la philosophie peut franchement barber son monde.
  En premier lieu, quand elle use, mais surtout quand elle abuse de mots compliqué (éidétique, misonéisme et j'en passe) termes impossible à prononcer, mémoriser ou utiliser.
  Ensuite quand elle s'excite sur des questions qui paraissent sans intérêt ou ridicule.
  Enfin la matière peut vous ennuyer si elle persiste à privilégier les questionnement sans jamais se soucier d'apporter des réponses. Car certains pensent la question plus importante que la réponse (ceux qui  veulent rester tranquille dans leur coin et passent leur vie à éviter de trouver, ce qui permettrait de passer à autre chose, de tourner la page) Si vous avez un professeur qui excelle dans l'un de ces défauts, voire dans deux, sinon trois, vous avez raison, c'est mal parti ... "

... Ou brillants, baba, hilarants :

"Mais vous pouvez aussi ne pas avoir complètement raison : car la philosophie peut se pratiquer avec un réel plaisir ... Précisons avant tout que le vocabulaire technique ou spécialisé peut être nécessaire. On l'accorde bien au médecin ou au mécanicien qui peuvent nous parler l'un d'un artériole, l'autre d'un culbuteur sans attirer le reproche : l'usage du vocabulaire spécialisé peut parfois s'avérer indispensable . En philosophie, il vaut mieux le plus souvent l'éviter et préférer le vocabulaire courant.

Mais si ça n'est pas possible parce que l'interrogation un peu fine nécessite des instruments appropriés, alors on peut y avoir recours, sans exagérer. Le vocabulaire technique  s'apprend , on ne naît pas avec, -de même pour celui dont vous disposez aujourd'hui. Acceptez le principe que vous pouvez élargir votre vocabulaire en apprenant quelques mots essentiels de philosophie pour réfléchir plus efficacement. Plus votre vocabulaire est riche plus votre pensée peut s’approfondir ; moins il l'est, moins vous serez à même de décoller des lieux communs ....

En ce qui concerne les questions apparemment extravagantes, vous pouvez avoir raison : certaines proviennent exclusivement des personnes qui se spécialisent outrancièrement dans la discipline. Vous n'êtes pas guettés par ce risque... Commencez par essayer de résoudre les questions que vous vous posez dans votre vie quotidienne, la philosophie existe pour ça, le cours de philosophie peut et doit vous y aider !

Enfin vous pourrez effectivement trouvez que vous croulez sous des questions et qu'en regard, les réponses paraissent moins évidentes, moins fréquentes. Vous avez raison : il existe dans une vie, une période où nombre des idées communes que vous teniez de vos parents, de votre milieu, de votre époque s’effritent et laissent place à un désert angoissant. N'arrêtez pas pourtant de faire votre trajet philosophique. Au contraire. c'est en continuant que vous dépasserez cet état d’inquiétude pour commencer à trouver un réel plaisir à résoudre des problèmes philosophiques personnels puis généraux ."


Souriant à mes élèves j'étais assise sur mon bureau et je vis que certains avaient sourit à plusieurs reprises lors de ma lecture, cette introduction que j'avais voulu tout en humour avait pour but de les rassurer quant à la suite des événements de l'année.
La cloche retentit et je vis mes élèves se lever dans un calme extraordinaire.
Heureuse que ma première leçon se fut finit aussi bien, je rangea doucement mes affaires et m’apprêtât moi aussi à rejoindre le couloir pour retourner vers la salle des professeurs où mes collègues devaient déjà échangé leurs premières impressions sur nos nouveaux élèves...   
avatar
Mss. Merina Wolf

Messages : 19
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction aux cours d'histoire et de philosophie des religions.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum